Tendance Végé





Ma vision sur la nourriture a pas mal changé ces derniers temps, et je me suis posée beaucoup de questions  sur notre société de consommation qui dicte nos repas et nos envies culinaires.

Il s’agit d’un avis tout à fait personnel.

Il y a peu, j’ai regardé un documentaire, très poignant. Il abordait plusieurs sujets autour des animaux et de la torture que leurs infligent l’être humain (avec un petit h): la maltraitance des animaux domestiques, les abattoirs, les expériences et tests sur des animaux dans les laboratoires, les vêtements avec les fourrures et les cuirs, la distraction avec les animaux de cirque, les courses…




Il s’agit ici d’un résumé des thèmes abordés. 
Je ne mettrais pas le lien de cette vidéo, 
mais si certaines personnes souhaitent la voir 
je pourrai l’envoyer en privée avec un petit message.

Pourquoi ? 


Parce que c’est une vidéo à ne pas prendre à la légère, très dure psychologiquement. Je l’ai regardé en trois fois, car au bout d’un moment on finit par craquer, à se sentir sale, moche, et surtout inhumain. Tu te sens  complètement cruel et sans coeur.

Jusqu'ou l'être humain est capable d'aller...? Rien que d'y penser, ça fait peur.
Alors que nous ne sommes pas tous des sans coeur, j’en suis sûre. 

Tu l’auras s’en doute compris, cette vidéo amène à une réflexion autour de notre façon de consommer. Je ne vais pas passer par quatre chemins mais après avoir vue cette vidéo, et je ne suis pas la seule à réagir de cette façon, on a juste envie de devenir végétarien, voir végétalien. Même en étant une amoureuse du saucisson.

 Quelques jours après avoir vue la vidéo, mon copain m’a proposé du bon saucisson, en temps normal j’aurais sauté dessus. Cette fois-ci c’est la nausée qui m’a sauté dessus, les images ont resurgi dans ma tête et j’ai refusé. Et je n’ai pas regretté, ni culpabilisé.

Mais j’ai l’impression qu’il y a deux mondes, ceux qui mangent de la viande par habitude et ceux qui sont végétalien/végétarien (je groupe les deux même si je sais bien qu’il a une différence). Il n’y a pas d’entre deux et les deux ne se comprennent visiblement pas.

« Assassin, inhumain, tu aimerais qu’on te frappe jusqu’à la mort, qu’on te brule, ou qu’on te coupe au niveau de la gorge alors que tu es encore conscient ! »
ou alors
« Mangeur de graines, comment tu fais pour ne pas manger de viande, ton corps en a besoin et puis c’est tellement bon un beefsteak, tu vas finir par tomber sans force…! » .

D’après Gary: l’homme serait et a toujours été herbivore.
Mais pourquoi personne n’en parle ?
Est- ce vrai ?
Si on n’a pas besoin de viande pourquoi en avons nous toujours consommé ?
Les hommes préhistoriques chassaient, non ?
Alors je ne comprends pas trop  pourquoi on mange des choses que l’on n’est pas censé manger.
Si quelqu’un peut répondre à ma question, j’en serai très reconnaissante. 



Je me suis fait mon opinion. 

Depuis toujours je mange le plus possible bio, des produits naturels, des produits provenant de petits producteurs locaux, quand on peut. J’ai été élevé dans ce milieu-là par mes parents. Mais je commence à me poser des questions sur le secteur du bio. Les magasins bio poussent comme des champignons. Certains proposent  des fruits et légumes en provenance d’Espagne, peut être bio, mais pas très écolo tout ça… J’ai aussi lu que certains abattoirs bio tuaient les animaux dans la souffrance et la torture, tout comme les grandes chaines. Du coup j’en ai même plus envie…

Le bio est devenu un vrai business...


Je ne souhaite pas devenir végétarienne ou végétalienne mais plutôt à "tendance végé", c’est à dire:

🌿Je mangerai de la viande  issue d’animaux élevés et abattus dans de bonnes conditions par des petits locaux.


🌿C'est quelque chose que j’applique déjà dans ma famille: ne pas acheter de fromage de chèvre en hiver. La chèvre allaite les petits à cette période-là. Les fromages de chèvre commercialisés en hiver vont à l’encontre de la nature.


🌿Les fruits et légumes, de saison évidement, sont achetés chez Ma terre, pour les aixoises/aixois, cette boutique rassemble des producteurs locaux et bio.

🌿Concernant le poisson (qui n’est pas ma tasse de thé, hormis les sushis) je vous avoue que je ne sais pas comment faire…  Je me pose encore des questions. La souffrance est la même chez nos amis les poissons et crustacés.


Je ne vais pas tout bannir, je veux pouvoir continuer à prendre beaucoup de plaisir lorsque je mange, et puis je veux que les petits producteurs locaux, chausseurs/pêcheurs locaux puissent vivre eux aussi. Je pense que je suis plus dans cette démarche-là. Mieux consommer ! 
Quitte à en manger très rarement.

Je banni donc toutes le viandes et poissons des grandes surfaces. Je vais maintenant faire attention à l’environnement qui m’entoure.
Mais attention à ceux qui donne cette image, juste pour faire un bon gros business derrière.
On s’en rend compte assez rapidement généralement !

Si vous avez vu le documentaire Demain, il s’agit d’arrêter de donner aux gros groupes industriels qui nous manipulent et nous font manger n’importe quoi. Il faut nourrir tout le monde, je suis d’accord et c’est une jolie démarche. Mais on mange trop, on fabrique des vies pour les tuer peu de temps après. 

Ce n’est même plus pour assouvir nos besoins mais nos désirs !


Ce documentaire ne m’a donc pas laissé indifférente, il était dur, mais il m’a beaucoup apporté.

Je hais la violence, et je n’en veux pas dans mon assiette. 


C’est ce que je souhaitais partager, j’en avais envie, j’avais besoin de passer ce message, peu importe que l’on soit d’accord ou non avec tout ça je suis ouverte à toutes discutions possible. Je doute que je sois la seule à me poser ce genre de questions, qui selon moi ont un impact sur notre vie future et notre santé également. 

Il est d’ailleurs possible que cet article évolue. Etant en pleine réflexion depuis quelques jours.


Merci d'avoir lu jusqu'au bout !




Enregistrer un commentaire Rendez-vous sur Hellocoton !