Extrait - Compassion et affirmation






Chapitre 9 - compassion et affirmation - 


Surtout, essayez de préserver votre inclination fondamentale à la compassion et à la bienveillance. Vous pouvez être en profond désaccord avec des gens tout en les gardant dans votre cœur. 

Malgré tout ce qui s’est passé au Tibet depuis son invasion en 1950, songez à la manière dont le dalaï-lama parle du gouvernement chinois : mon ami l’ennemi. 
Ou à Nelson Mandela, emprisonné pendant vingts-sept ans - et condamné à presque autant de travaux forcés -, qui ne recevait souvent du courrier que tous les six mois. On dit qu’il était tellement désespéré de ne pas avoir de contacts avec ses êtres chers qu’il décida de vouer de l’amour à ses gardiens sans renoncer pour autant à s’opposer à l’apartheid. Ces derniers avaient tellement de mal à répondre à cet amour par des sévices que les autorités devaient les remplacer régulièrement, mais Mandela aimait toujours autant leurs remplaçants. D’ailleurs, à son investiture, l’un d’eux était assis au premier rang. 
Dessin fait main sur tablette graphique.  





Enregistrer un commentaire