Nourrir son corps autant que son esprit





Hello,

J'avais envie de te parler de ma routine, 
ce véritable bien-fait pour mon corps comme pour mon esprit.

J'ai trouvé mon équilibre, mon hygiène de vie qui me correspond et surtout qui me rend heureuse et confiante. La fierté et la gratitude débloquent beaucoup de choses. Nos pensées sont plus positives et on prend vite conscience des éléments qui nous polluent. 
D'ailleurs,il est conseillé de se débarrasser rapidement des ces éléments pollueurs

Regarde au fond de toi, pose un regard neuf et serein sur tes envies et ton mode de vie actuel. Du temps dont tu disposes pour toi et toi seul. 

Il n'y a pas de routine parfaite, ni de repas parfait qui va te retirer ta superbe cellulite ou te faire pousser les cheveux ;

Non, plus sérieusement : c'est un tout. Une combinaison de plusieurs actions sur le long terme. Une hygiène de vie qui ne dure pas qu'un été. Il faut que ce soit ancré en toi. 
Trouver sa propre voie. 



MON EXPERIENCE


J'ai commencé à faire du sport progressivement. 
Je pars du principe que quand on se force on le fait mal et donc cela a  moins d'effet/d'impact. 
J'ai démarré par 2 séances de 15/20min par semaine. En soi ce n'est pas grand-chose, rien de méchant.
J'ai tenu plus ou moins ce rythme pendant 2 ans.

Jusqu'à ce que j'ai eu une véritablement prise de conscience.
Non pas sur mon physique, car j'ai la chance d'avoir une morphologie assez mince, (même si il y a beaucoup changé depuis). Mais sur ma santé physique. Si demain, je dois courir, porter des choses lourdes (etc), comment je vais pouvoir me débrouiller ? En serai-je vraiment capable ?
Mon corps, c'est mon enveloppe, la première de mes maisons. L'endroit ou seule moi y habite. Je le chéris à travers la nourriture, à moi de continuer à le façonner, à bâtir une enveloppe plus forte. Un corps de femme qui est capable de surmonter des épreuves.

Vient aussi ce moment où j'ai entendu parler du fameux miracle morning. Je n'ai jamais lu le livre, mais le message à vibré en moi. Pourquoi se lever le matin, juste pour aller travailler ? Sérieusement ?
J'ai commencé par me dire que demain, je me lèverai 15 min plus tôt, en soi, c'est quoi 15min dans une journée ? Rien.
Je m'étais fixée quelques étirements, suivie d'une méditation, puis de la lecture/dessin. 
Progressivement, j'ai suivi mon chemin. 

J'ai tracé mon chemin.
Les quelques étirements m'ont très vite confirmé que bouger le matin égayait ma journée, j'avais moins froid, j'étais fière de moi et une bonne énergie me traversait.

J'ai donc installé une nouvelle routine à travers des exercices de renforcement musculaire. Dans un premier temps, je ne travaillais que les jambes (j'avais gonflée ces derniers temps). Puis j'ai inséré une routine dos et bras de 10 min en plus. De quoi me tenir droite toute la journée. Ces quelques mouvements m'ont donné envie de rester fière de moi, de garder la tête haute et de ne plus m'avachir sur mon fidèle bureau.

Tout s'est ensuite enchaîné, les jambes, les bras, le dos, les poids en plus. J'en suis venu à me lever 1h plus tôt et à insérer 30 minutes minimum de sport. 

Quand on commence une journée sur cette dynamique, on a encore plus envie de la poursuivre. Garder précieusement cette motivation. 

Cette force je l'ai acquise, je l'ai construite.

J'avais envie d'aller au bout, de suivre mes rêves, je sentais le début de quelque chose, d’un renouveau et d’un déblocage. 


Je continue à m'alimenter sainement, car cela fait partie de moi, en soi je ne suis pas une guerrière, je fais juste 30 minutes quotidiennement de sport au réveil. Pour certains, c'est beaucoup, c'est fou même, je suis folle de me lever pour ça. 

Mais toi, tu n'es pas fou de te lever juste pour travailler ? 

Pour d'autres ce n'est rien juste de la mise en forme d'une personne du 21ème siècle qui travaille dans un bureau, assise sur sa chaise toute la journée...



A toi de construire ta vie, ton corps et ton esprit 
comme bon te semble et comme tu l'imagines.
 Entreprend ton futur. 

_________________________

On n'a rien sans rien comme le dit bien Gilles Lartigot : 

NO PAIN NO GAIN.


Enregistrer un commentaire